Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
Capture
Capture

En novembre dernier, Blizzard lançait la « bêta » de Legion avant de la requalifier en « alpha » (car l'extension du MMORPG nécessitait encore de vrais tests). La « vraie bêta » débutera donc demain jeudi 12 mai à 23h, pour accueillir les joueurs sur une version propre du jeu.

Legion

On se souvient que novembre 2015, dans la foulée de la BlizzCon, Blizzard annonçait le coup d'envoi de « la bêta » de Legion, la prochaine extension de World of Warcraft, avant de requalifier cette première phase de test et d'en faire une « alpha ». Un changement de qualificatif « parce qu'aujourd'hui dans l'esprit des joueurs et dans l'industrie du jeu, une bêta est une "démo propre" et que Legion était alors réellement en phase de test ».

C'est ce qu'a expliqué Ion "Watcher" Hazzikostas la nuit dernière dans le cadre d'un livestream (à revoir par ici) dédié à la prochaine extension du MMORPG, pour justifier le lancement de la « vraie bêta » de Legion, dès demain jeudi 12 mai à partir de 23h, heure de Paris.
Selon le développeur, les invitations à rejoindre les serveurs de test (qu'on imagine nombreuses) sont expédiées progressivement, dès maintenant et jusqu'en dans les jours à venir. Les participants de l'alpha conservent par ailleurs leur accès, mais les tests font néanmoins l'objet d'une remise à zéro et les personnages ayant atteint le niveau 110 (le niveau maximum avec Legion) devront reprendre leur progression à partir du niveau 100 (le niveau maximum depuis Warlords of Draenor).
On en retient donc que l'extension Legion est aujourd'hui suffisamment avancée pour être jouable par le plus grand nombre et sortir de son état d'alpha. Les curieux guetteront sans doute l'activation de leur accès via Battle.net en attendant une sortie commerciale prévue le 30 août prochain.

Par Uther, le 11 mai 2016 à 10:21.
50 commentaires

Alors que les joueurs s'interrogent sur la musique qu'on peut entendre dans les bandes annonces du film Warcraft (la musique des bandes annonces n'est pas celle du film), le réalisateur Duncan Jones partage un extrait de la bande son de son film, signée Ramin Djawadi.

En bref. Voici quelques jours, les studios de production Legendary Pictures et Universal dévoilaient une nouvelle bande-annonce du film Warcraft: le Commencement et sur les réseaux sociaux, les joueurs s'interrogeaient sur sa bande son -- tranchant radicalement avec l'univers fantasy sur lequel repose l'imaginaire Warcraft. Le réalisateur Duncan Jones précisait alors que la musique de la bande-annonce n'était pas celle du film, et aujourd'hui, il en dévoile un extrait.

On le sait, la musique du film Warcraft est signée par le compositeur Ramin Djawadi qui, après avoir collaboré un temps avec Hans Zimmer, a signé les bandes sons de plusieurs blockbusters au cinéma (Pacific Rim, Iron Man ou le Choc des Titans), mais aussi de plusieurs séries télévisées, à commencer par Prison Break, Person of Interest ou la très emblématique Game of Thrones. Il ajoute donc aussi la musique du film Warcraft à son carnet de composition, dont un extrait est disponible par ici.

Par Uther, le 09 mai 2016 à 12:05.
20 commentaires

Suite à la fermeture du serveur privé Nostalrius, les joueurs se mobilisaient en faveur d'une version « Vanilla » de World of Warcraft, mais Blizzard disait se heurter à des difficultés techniques. Pour peut-être réussir à les lever, le développeur recevra les équipes de Nostalrius dans ses locaux californiens.

World of Warcraft

Les administrateurs de Nostalrius (tout comme les équipes de Blizzard) n'imaginaient sans doute pas l'ampleur que prendrait la fermeture du serveur privé de World of Warcraft, mais la saga compte néanmoins un nouveau chapitre et il est sans doute significatif.
Bref rappel des épisodes précédents : on se souvient que début avril, Blizzard faisait donc fermer le serveur Nostalrius reposant sur une version « Vanilla » de World of Warcraft (peu ou prou la version originale du MMORPG, sans ses dernières extensions). Or, le serveur accueillait quelque 150 000 joueurs actifs pour 800 000 inscrits et bon nombre d'entre eux se sont mobilisés pour faire revivre une version « Classic » du MMO de Blizzard (ils étaient 250 000 à s'exprimer par voie de pétition).
Le développeur répondait alors avoir entendu les joueurs mais aussi se heurter à des contraintes techniques l'empêchant de relancer une version « Vanilla » de World of Warcraft. Le studio annonçait néanmoins être en discussion avec les administrateurs du serveur Nostalrius -- puisqu'eux, ont su passer outre ces contraintes techniques pour faire fonctionner leur serveur (illicite).

Ces mêmes administrateurs de Nostalrius (qui se présentent dorénavant comme les « ambassadeurs » de la cause des serveurs « Classics ») indiquent maintenant qu'un rendez-vous avec les équipes du développeur, au sein du campus Blizzard en Californie, est actuellement en cours d'organisation.

« Nous sommes enthousiastes de pouvoir aider Blizzard à mieux comprendre une part de sa communauté réclamant des serveurs « Classic », mais aussi sur bien d'autres sujets, dans l'espoir que peut-être, ils envisageront la possibilité de jouer de façon licite aux précédentes extensions du jeu. »

World of Warcraft

Si l'on note la prudence du propos (l'ouverture d'un serveur Classic officiel est loin d'être confirmée), la perspective du rendez-vous encourage les équipes de Nostalrius à « revoir leur stratégie ». On se souvient qu'initialement, l'exploitant du serveur privé se pliait certes à la demande de fermeture de son serveur mais annonçait aussi son intention d'en distribuer le code source avec sa base de joueurs (permettant ainsi à d'autres de reprendre le flambeau).
Changement de plan en la matière : « pour l'instant », le code source ne sera pas distribué pour ne pas obérer d'éventuelles négociations avec Blizzard (c'est sans doute un moyen de pression efficace contre le studio), d'autant que ce code source s'accompagne de programmes anti-triches jugés très efficaces et qu'ils n'ont pas vocation à être distribués et décortiqués pour permettre aux créateurs de bots de les contourner et que ce même code source n'aurait aucune utilité dès lors que la perspective de l'ouverture d'un serveur « Classic » licite reste de l'ordre du possible.
Si la décision fait râler au sein de la communauté des exploitants de serveurs privés qui espéraient manifestement profiter de la dernière version du serveur privé, les équipes de Nostalrius promettent de nouvelles annonces d'ici « la semaine prochaine ». On prend date.

Par Uther, le 02 mai 2016 à 15:45.
142 commentaires

Au début mois, Blizzard faisait fermer le serveur privé Nostalrius reposant sur la version originale de World of Warcraft. Face à la mobilisation des joueurs, Blizzard s'explique : ouvrir un serveur « Classic » soulève de lourdes contraintes techniques, mais le studio reste à l'écoute des joueurs.

Un guerrier Nain chevauchant son griphon

On l'évoquait au début du mois, le serveur privé Nostalrius fermait définitivement ses portes il y a quelques jours face aux menaces de poursuites de Blizzard. Ce n'est pas la première fois qu'un serveur privé est contraint de cesser ses activités, mais Nostalrius reposait sur une version « Vanilla » de World of Warcraft (reprenant la version originale du MMORPG tel qu'il existait fin 2004 à son lancement ou presque) et était particulièrement populaire auprès des joueurs nostalgiques -- le serveur revendiquait 150 000 joueurs actifs, pour 800 000 inscrits.
L'événement était loin de laisser indifférent et suscite encore de nombreux débats chez les joueurs, au point que certains se mobilisent pour réclamer l'ouverture d'un serveur « Vanilla » officiel -- une proposition soutenue par voie de pétition, déjà signée par plus de 230 000 internautes.

Face à la mobilisation, Blizzard se devait manifestement de réagir et c'est maintenant chose faite sur les forums officiels, où J. Allen Brack (le producteur exécutif de World of Warcraft) expose le point de vue de son groupe.
Si le producteur se dit particulièrement attentif à la mobilisation des joueurs et parfaitement conscient de leurs attentes (l'ouverture de serveurs « Classic » est évoquée chaque année dans le cadre de la BlizzCon), il indique aussi les contraintes inhérentes à l'exploitation de tels serveurs.

(...) Nous examinons les options qui permettraient de proposer des serveurs « Classics » et aucune ne peut être mise en oeuvre sans se heurter à de grandes difficultés. Si nous pouvions appuyer sur un bouton pour relancer un tel serveur, nous le ferions. Il y a néanmoins de vrais défis à intégrer des serveurs Classics, sans même évoquer le fait de devoir exploiter plusieurs versions de WOW en même temps.
Dès lors, que pouvons-nous faire pour restituer la nostalgie du premier lancement de WOW ? Ces dernières années, nous avons envisagé un "royaume parfait" (pristine realm). Peu ou prou, il consisterait à désactiver toute forme d'accélération du leveling, incluant donc les transferts de personnages, les boosts, les bonus d'équipement, ceux liés au programme Recruit-A-Friend, les Token WOW, ou encore l'accès aux zones d'interserveurs ou à la recherche de groupe. Mais nous ne sommes pas convaincus que cette version originale incarne réellement quelque-chose d'attractif pour les joueurs. Nous restons néanmoins ouverts à la discussion. (...)

World of Warcraft

Si le producteur ne détaille pas ici les difficultés techniques auxquelles le studio se heurte, on se souvient des réponses (assez incroyables) du développeur durant une BlizzCon alors que l'équipe de développement était interrogée sur le sujet, expliquant notamment qu'il n'existait plus aujourd'hui de copie du code source original de World of Warcraft, rendant impossible le fait de relancer une version Classic du MMORPG.
Pour autant, si J. Allen Brack indique que la fermeture du serveur Nostalrius était une nécessité notamment pour des raisons juridiques (on le sait, tolérer ce type de serveurs, c'est fragiliser les droits, les marques et propriétés intellectuelles de Blizzard, alors même que le studio dit avoir cherché des solutions légales permettant à la fois de se protéger et d'autoriser ce type de serveurs, mais en vain), le producteur dit aussi être en contact depuis peu avec les administrateurs de Nostalrius. On se souvient que ces derniers proposaient leur aide à Blizzard pour exploiter un serveur Classic de World of Warcraft (similaire à Nostalrius, donc, mais qui serait exploité légalement et sous la houlette de Blizzard). Et J. Allen Brack indique vouloir poursuivre les discussions dans les semaines à venir.
On le comprend, si pour l'instant un serveur « Classic » du MMORPG n'est ni prévu ni manifestement possible (pour des raisons techniques, semble-t-il), le développeur n'exclut apparemment aucune option. Et le soutien technique des exploitants du serveur privé pourrait peut-être être déterminant pour l'ouverture d'un serveur Classic officiel.

Par Uther, le 26 avril 2016 à 15:51.
609 commentaires

On savait que l'extension World of Warcraft Legion serait déployée au cours de l'été. Aujourd'hui, Blizzard précise que les serveurs ouvriront très officiellement le 30 août prochain.

Si l'on savait que Legion, la sixième et prochaine extension de World of Warcraft, serait déployée au cours de l'été, on en ignorait encore la date exacte de lancement. Aujourd'hui, Blizzard précise son planning de sortie : Legion sera officiellement disponible le 30 août prochain -- soit deux mois après la sortie du film Warcraft : le Commencement et tout juste une semaine après la gamescom de Cologne où Blizzard est présent chaque année pour rencontrer les joueurs européens. On ignore néanmoins encore quand les pré-patchs de l'extension seront déployés.

Et comme de coutume, le développeur invite les aficionados du MMO à précommander l'extension pour profiter de quelques bonus, comme notamment la possibilité de débloquer la nouvelle classe jouable, le Chasseur de Démons, avant la sortie de l'extension mais aussi un « boost de niveaux » permettant d'atteindre automatiquement le niveau 100 -- on sait le bonus destiné plus particulièrement aux nombreux joueurs qui profitent des extensions pour (re)venir quelques mois dans le MMO après une période d'absence plus en mois longue et qui pourront donc s'atteler aux 10 niveaux qu'ajoutent Legion aux côtés de leurs (anciens) compagnons d'armes.
Pour mémoire, Legion est commercialisée dans plusieurs éditions : une éditions standard vendue 45€ et une édition Deluxe à 60€ (nécessitant l'une et l'autre de disposer d'une copie de World of Warcraft et de l'extension Warlords of Draenor). Avis aux impatients.

Par Uther, le 18 avril 2016 à 19:35.
62 commentaires