Le dernier Gardien

Aegwyn, ultime Gardienne de l'Ordre de Tirisfal jugea que son heure était arrivée : elle devait trouver un successeur digne d'assurer sa charge de Gardien, et lui transmettre toute le sagesse de ses pouvoirs.

Elle retourna sur le terres de Lordaeron pour quérir l'illusionniste Nielas Aran. C'est lui qu'elle avait choisi pour engendrer l'hériter de ses pouvoirs. Elle pensait que ce puissant magicien serait le père idéal pour son enfant.

Le jugement fut juste : son fils naquit en l'automne de l'an de grâce 559 (calendrier Humain). Elle lui donna le nom de Medivh (le gardien de secrets dans la langue antique des Elfes). Elle lui transmis tout son savoir, tous ses pouvoirs pendant la première année de sa vie. Mais elle avait au plus profond de son âme enfoui ces secrets qui ne se révéleraient à lui qu'au jour où il atteindrait la maturité nécessaire. Elle confiai son fils aux bon soins de la famille de son père, le surveillant d'un oeil lointain, le regardant grandir...

Pendant ce temps là, le RoI Wrynn III, souverain de la nation d'Azeroth gouvernait son royaume de façon de très juste, apportant paix et prospérité aux terres de son peuple. Les constantes disputes et mésententes qui avaient porté préjudices aux rois précédents n'avaient pas leur place dans la cour de Wrynn. Ses sujets furent ainsi ravis lorsque la femme du souverain, Dame Varia, mit au monde le prince Llane en 564.

C'était leur premier et unique héritier, mais la naissance d'un fils marquait la continuation de la lignée. Ce fut un grand jour pour le royaume, célébré par des tournois et des grands festins. Le roi Wrynn proclama que ce jour serait fêté pendant toute la durée de son règne et pour marquer l'occasion, il donna un souverain d'or à chaque habitant d'Azeroth.

Medivh vit, la veille du jour de ses treize ans, ses pouvoirs enfouis au plus profond de son âme s'éveiller. Incapable de faire face à la violence des énergies cosmiques qui déferlèrent en lui, Medivh fut victime d'un choc psychique très traumatisant. Le choc dut être assez puissant pour atteindre l'abbaye de Northshire car en l'espace d'une heure, plus de cent ecclésiastiques étaient arrivés au château. Il en fallut bien cent, et leurs pouvoirs, combinés à ceux de l'illusionniste, réussirent finalement à contenir Medivh. Tandis que des forces surnaturelles inimaginables se dégageaient de l'enfant, il poussait des hurlements monstrueux.

Des heures passèrent, peut-être même des jours, car le temps semblait s'être arrêté dans cet accès de folie. Puis, comme une bougie qui s'éteint, le père et le fils s'effondrèrent tous deux. L'illusionniste était mort, vidé de toute vie, et Medivh avait sombré dans un sommeil profond. Son coeur battait à peine et il respirait très faiblement. Après une longue discussion, le roi et l'abbé de Northshire décidèrent qu'il était préférable d'emmener Medivh à l'abbaye, pour sa sécurité et celle du royaume. Pendant six longues années, Medivh fut sous la protection des pères du clergé. Ils apportèrent soins et réconfort au corps meurtri.

Llane qui atteignit alors l'âge de l'Ascension se vit conférer le titre de Prince d'Azeroth. Lors de la cérémonie, des dizaines de milliers de sujets dévoués vinrent offrir leurs voeux de soutien et de longue vie au prince. Durant la cérémonie officielle du couronnement du prince, Medivh apparu sous la forme d'un grand oiseau. Après avoir repris sa forme Humaine, il salua le prince et lui offrit sa bénédiction.

Il expliqua qu'il s'était réveillé de son long sommeil, et qu'il avait pris le contrôle total de ses pouvoirs. Comme un signe de bienveillance, Medivh présenta à la cours un sablier d'obsidienne dont le sable était blanc comme neige. Le jeune prince regarda attentivement, mais bien que le sable parût s'écouler constamment de haut en bas, la moitié inférieure ne se vidait jamais. Medivh dit que ce sable représentait le peuple du royaume, et que tant que le sablier ne se vidait pas, le règne du roi Wrynn durerait.

Bien que soustraite de ses pouvoirs, Aegwyn regardait le retour de son fils avec suspicion. Malgré la gentillesse apparente de son fils, l'ancienne Gardienne savait qu'un pouvoir maléfique l'avait perverti...

Medivh décida d'explorer les limites du pouvoir de manipulation que lui conféraient les énergies magiques qu'il s'était vu confiées si brutalement. Bravant les interdits, il se plongea dans la science nécromantique, se mit en tête de comprendre les mystères de la vie et de la mort. Il pactisa avec les Démons des sphères inférieures, utilisant leurs facultés pour renforcer les siennes. Il devenait chaque jour plus avide de pouvoir, chacun de ses succès l'entraînant un peu plus bas dans les abysses de la folie. C'est alors qu'il errait dans le tourbillon sans fin de ses hallucinations cosmiques que Medivh traversa pour la première fois l'infranchissable frontière du monde de l'au-delà pour apercevoir l'espace d'un très court instant les effroyables, les monstrueuses créatures de ces lieux.

Medivh avait enfin trouvé l'arme absolue qu'il avait tant cherchée pour se rendre maître d'Azeroth...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1699 aiment, 637 pas.
Note moyenne : (2555 évaluations | 199 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3800 joliens y jouent, 11957 y ont joué.