Blizzard obtient la condamnation de Ceiling Fan (et sept millions de dollars)

Après deux ans de procédure, Blizzard obtient la condamnation du studio Ceiling Fan, exploitant et commercialisant des bots pour World of Warcraft. Blizzard obtient sept millions de dollars de dédommagement.

justice.jpg

On sait Blizzard intraitable avec les exploitants de bots (ces programmes de triche qui jouent à la place du joueur) et qui sévissent notamment dans World of Warcraft. On sait Blizzard tout aussi prompt et motivé dans sa lutte contre leur utilisation, jusque devant les tribunaux- on se souvient par exemple de l'épisode WOW Glider, conclu au terme de quatre ans de procédure par la condamnation de Michael Donnelly à cesser toutes activités alors que Blizzard réclamait six millions de dollars de dommages et intérêts.
Nouvel exemple aujourd'hui : Blizzard vient d'obtenir la condamnation de Josh Becker, créateur de plusieurs bots évoluant dans World of Warcraft (Shadow Bot et Pocket Gnome, notamment, permettant d'accumuler des niveaux, de collecter des ressources et même de participer à des affrontements PvP), commercialisé par le studio Ceiling Fan assurant la vente des bots, puis la perception d'un « faible abonnement mensuel » pour son utilisation. Suite à la condamnation, Josh Becker se fend d'un communiqué sur son site.

« Après plus de deux ans de batailles juridiques avec Blizzard Entertainment, à la fois pour empêcher notre activité et priver les joueurs du droit de jouer comme ils veulent à WoW, nous n'avons pas obtenu gain de cause devant les tribunaux et sommes contraints par la Cour de Californie à cesser nos activités. »

Le studio en profite pour lancer un appel aux dons pour l'aider à payer les sept millions de dollars de dédommagement obtenus par Blizzard au titre des sommes dépensées pour lutter contre le bot (environ 1400 joueurs aurait été avertis, suspendus ou bannis pour l'utilisation du bots), de la gestion des plaintes des joueurs ou encore du coût de l'action en justice depuis deux ans. Au regard de la décision des juges californiens, Josh Becker doit en outre cesser ses activités, et fait par ailleurs l'objet d'une injonction permanente lui interdisant de contribuer à la conception, la distribution ou l'exploitation de bots, de même qu'il ne peut pas dévoiler ou distribuer le code de ses programmes, contre rémunération ou gratuitement.
On le comprend, l'exploitation (et l'utilisation) de bots ne va pas sans risque.

Réactions (44)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

88 aiment, 73 pas.
Note moyenne : (165 évaluations)
3,2 / 10 - Mauvais