Blizzard vs. WOW Glider : décision en appel

Depuis 2006, Blizzard et le créateur du bot WOW Glider s'opposent devant les tribunaux américains. Si la condamnation du créateur de bot est confirmée, la Cour d'appel censure partiellement la décision de première instance.
justice.jpg

On s'en souvient, depuis 2006, les tribunaux américains entendent les différends opposant Blizzard et Michael Donnelly - le créateur de WoW Glider, ce bot vendu à centaines de milliers d'exemplaires pour une valeur de 3,5 millions de dollars, qui « joue à la place du joueur » pour faire progresser un personnage de World of Warcraft automatiquement.
En 2008, en première instance, les juridictions d'Arizona avaient donné raison à Blizzard en condamnant Michael Donnelly à dédommager le développeur à hauteur de plus de six millions de dollars. Michael Donnelly avait alors fait appel de la décision et les juridictions d'appel américaines viennent de rendre leur décision. La décision de première instance est partiellement censurée.

En première instance, Blizzard avait notamment appuyé son argumentation sur la violation de ses droits d'auteur et du contrat de licence de WOW. Selon le développeur, le bot modifierait l'utilisation normale du jeu, prévue par les conditions d'utilisation du MMORPG, et violerait donc de facto les droits de propriété intellectuelle de Blizzard. Appliquant une jurisprudence antérieure, les juges censurent aujourd'hui l'argument. Selon la cour d'appel, le non respect du CLUF n'est pas forcément synonyme d'une violation des droits d'auteur du créateur et en l'espèce, l'utilisation du bot n'est donc pas constitutive d'une violation des droits de Blizzard.
Pour autant, ici, pour fonctionner, le bot contournait les protections mises en place par Blizzard (le bot casse le Warden, la mesure anti-triche de Blizzard). Selon le juge, ce contournement est une violation du Digital Millennium Copyright Act (la loi visant notamment à protéger un logiciel aux Etats-Unis), confirmant donc l'illicéité du bot.
Blizzard réclamait par ailleurs un dédommagement pour le manque à gagner engendré par WOW Glider (pour l'ensemble des joueurs ayant interrompu leur abonnement, lassé de la triche dans le MMO). En première instance, Blizzard avait obtenu satisfaction (Michael Donnelly était condamné à verser plus de six millions de dollars au développeur), la Cour d'appel renvoie cette question à une décision ultérieure qui devra redéfinir la somme due au regard du présent arrêt.

On le comprend, si WOW Glider reste un programme illicite entraînant une condamnation lourde de son créateur (pour violation du DMCA), les juges d'appel américains reconnaissent manifestement aujourd'hui une portée limitée au CLUF du MMORPG de Blizzard. Selon la cour d'appel, le contrat de licence n'a pas valeur de loi.

Réactions (39)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1707 aiment, 643 pas.
Note moyenne : (2570 évaluations | 199 critiques)
6,5 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1686 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3838 joliens y jouent, 12018 y ont joué.