Les citadelles de Northrend

Un mois plus tard, le long des côtes de la Baie de Daggercap, Arthas et ses troupes débarquaient sur les terres abandonnées par la Lumière. Les os glacés par un vent insoutenable, ils installèrent un premier campement. Ce désert glacial regorgeait de dangers visibles et invisibles, et le jeune Prince devait développer ses forces avant de poursuivre Mal'Ganis. Il rencontra sur son chemin Muradin Bronzebeard, un de ses anciens amis, un Nain roi de la montagne. Celui-ci était à la recherche d'une Epée runique nommée Frostmourne cachée dans une chambre secrète, quelque part dans les terres glacées. Mais au fil de ses recherches, il avait été attaqué par de plus en plus de Morts-Vivants, et avait été contraint d'abandonner ses positions. Il joignit donc ses troupes restantes aux forces d'Arthas afin de détruire la citadelle de Mal'Ganis. Malheureusement, ils ne trouvèrent aucune trace du seigneur de l'épouvante dans les ruines de la cité.

Arthas décida d'établir son nouveau camp de base dans l'ancienne citadelle. Mais le lendemain matin, il reçu la visite d'un émissaire de son père : le seigneur Uther avait convaincu le RoI de mettre fin à l'expédition et rappelait toutes les troupes du jeune Prince à rentrer. Sans ses hommes, Arthas ne pouvait pas vaincre Mal'Ganis. Il décida donc de brûler tous les navires afin de forcer ses troupes à ne pas quitter le continent. Il leur fit croire que c'était les Trolls et Ogres, des mercenaires qu'il avait engagé pour détruire les bateaux, qui étaient responsables de tels actes. Maintenant coincés sur cette terrifiante contrée, les hommes d'Arthas n'avaient d'autres choix que d'y rester et de vaincre Mal'Ganis, ou bien d'y mourir.

Le matin suivant, Mal'Ganis et toutes ses forces rassemblées se présentèrent devant le campement d'Arthas. C'était à leur tour d'attaquer, et le jeune Prince n'allait pas pouvoir faire le poids. Mais il restait une chance : Arthas demanda à son compagnon Muradin de l'aider à récupérer Frostmourne. La mystérieuse lame runique possédait des pouvoirs terrifiants et cela permettrait de contrer Mal'Ganis. Le prix à payer allait être énorme, et cette idée n'enchantait guère le roi de la montagne, Muradin Bronzebeard. Malgré tout, il avait promis à son ami de l'aider...

Confiant ainsi la gestion de la défense du camps à son capitaine des troupes, Arthas et Muradin partirent par derrière à la recherche de l'Epée runique. Ils tuèrent le gardien de glace qui gardait l'entrée de la chambre. Celui-ci les mis en garde avant de mourir : l'épée était maudite, « Quiconque prend cette épée s'empare d'un pouvoir éternel. Comme la lame tranche la chair, le pouvoir balafre l'esprit ». Muradin supplia le jeune Prince d'abandonner la quête et de ramener ses hommes chez lui. Mais Arthas avait soif de vengeance, et il appela les esprits des lieux afin de prendre possession de l'Epée. Celle-ci fusa de son trône vers le ciel puis redescendit pour tuer Muradin d'un coup. Arthas s'en empara immédiatement et retourna à son campement afin d'achever Mal'Ganis. Il rasa la base du seigneur de l'épouvante, et avant de le tuer, ce dernier lui affirma que tout ce qu'il avait fait avait été prédit par le Seigneur Noir. En effet, Arthas s'était emparé de Frostmourne au prix du sacrifice de ses camarades afin d'assouvir sa vengeance. C'était désormais Frostmourne qu'il écoutait, et c'était la voix du Seigneur Noir qui lui parlait à l'oreille à travers l'Epée qui portait dans ses mains.

Après avoir pris sa revanche sur Mal'Ganis, le Prince Arthas s'éloigna dans les terres glaciales de Northrend. Tourmenté par Frostmourne, il devint complètement fou. Désormais soumis à la volonté maléfique de l'Epée, Arthas décida de rentrer à Lordaeron pour réclamer sa juste récompense...

Accueilli comme un héros dans sa ville natale, le jeune Prince fut reçu par son père dans la salle du trône de Lordaeron. Alors que celui-ci commençait un long discours pour le remercier d'avoir débarrassé son peuple de l'emprise de Mal'Ganis, Arthas écoutait la voix du Seigneur Noir à travers l'Epée runique. Lorsque qu'il fut à genoux devant son père, il se releva, monta les marches du trône, et brandit Frostmourne au-dessus du Roi terrifié : il allait prendre la succession de son père, mais un nouveau royaume allais naître, un nouvel ordre qui allait chambouler toutes les fondations du monde.

La couronne ensanglantée tomba et roula jusqu'en bas des marches.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1702 aiment, 639 pas.
Note moyenne : (2561 évaluations | 199 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3812 joliens y jouent, 11970 y ont joué.