Les Kaldorei et le Puits d'éternité

Dix mille ans avant la première guerre entre les Orcs et les Humains, le monde d'Azeroth ne comprenait qu'un seul vaste continent entouré d'immenses océans déchaînés. Cette terre sans fin, nommée Kalimdor, donna naissance à des races et des créatures diverses, qui luttaient toutes pour survivre au milieu des éléments sauvages de ce monde naissant. Au centre de ce sombre continent existait un mystérieux lac d'énergies incandescentes. Ce lac, qui deviendrait un jour le Puits d'éternité, était le véritable coeur de la magie et des puissances naturelles du monde. Tirant ses énergies du Grand Néant par delà du monde, le Puits était comme une fontaine mystique déversant ses énergies puissantes de par le monde pour nourrir la vie dans sa multitude de formes.

Il vint un temps où une tribu primitive d'Humanoïdes nocturnes trouva son chemin jusqu'aux bords du fascinant lac enchanté. Ces Humanoïdes nomades et sauvages, conduits par les étranges énergies du lac, construisirent des cabanes grossières sur ses berges paisibles. L'étrange tribu fut progressivement affectée par les pouvoirs cosmiques du Puits et y gagna la force, la sagesse et une quasi-immortalité. La tribu adopta le nom de Kaldorei, ce qui signifie "enfants des étoiles" dans sa langue natale. Pour offrir des célébrations à leur société bourgeonnante, les Kaldorei construisirent de grands bâtiments et des temples tout autour du lac.

Les Kaldorei, qui allaient un jour se faire connaître sous le nom d'Elfes de la nuit, adoraient Elune, la Déesse de la lune. Ils pensaient qu'elle dormait dans les profondeurs chatoyantes du Puits pendant la journée. Les premiers prêtres des Elfes de la nuit étudièrent le Puits avec une curiosité inaltérable, cherchant à percer ses secrets et sa puissance cachée. Au fur et à mesure que leur civilisation grandissait, les Elfes de la nuit explorèrent tout Kalimdor et rencontrèrent ses myriades d'habitants. Les seules créatures qui arrêtèrent leur expansion furent les anciens et puissants Dragons. Les grandes bêtes écailleuses vivaient volontiers recluses, mais elles défendaient leurs terres contre toute invasion. Les Elfes de la nuit croyaient que les Dragons étaient les protecteurs du monde et qu'il était préférable de ne pas chercher à leur arracher leurs secrets.

Plus tard, la curiosité des Elfes de la nuit les conduisit à rencontrer et à se lier d'amitié avec de nombreuses entités puissantes, dont Cenarius, un impressionnant demi-dieu des forêts primitives. Cenarius, dont le coeur était grand, s'attacha aux Elfes curieux et passa beaucoup de temps à leur enseigner les secrets du monde naturel. Les tranquilles Kaldorei développèrent une profonde communion d'esprit avec les forêts vivantes de Kalimdor et prirent goût à l'harmonieux équilibre de la nature.

Au fur et à mesure que les siècles infinis s'écoulaient, la civilisation des Elfes de la nuit grandit en taille et en splendeur. Leurs temples, leurs voies et leurs résidences s'étendaient sur toute la surface du continent. Azshara, la belle Reine douée des Elfes de la nuit, construisit un palais immense et admirable sur les rives du Puits pour y abriter ses serviteurs favoris dans des couloirs d'émeraude. Ses serviteurs, qu'elle nommait les Quel'dorei, ou "Bien nés", lui obéissaient en tout et se pensaient supérieurs à leurs frères des castes inférieures. Bien que la Reine Azshara fut aimée de tout son peuple avec la même ferveur, les Bien nés étaient en secret jalousés et haïs par les masses.

Partageant la curiosité des prêtres pour le Puits d'éternité, Azshara ordonna aux érudits Bien nés de percer ses secrets et de révéler son rôle véritable dans le monde. Les Biens nés s'immergèrent dans le travail et étudièrent le Puits sans relâche. Ils finirent par développer la capacité de manipuler et de contrôler les énergies cosmiques du Puits. Au fur et à mesure que les expériences leur permettaient de progresser, les Bien nés découvrirent qu'ils pouvaient utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour créer ou détruire à volonté. Les malheureux Bien nés découvraient la magie et avaient maintenant pour but d'en acquérir la maîtrise. Ils étaient convaincus que la magie était dangereuse si on l'utilisait de façon irresponsable, mais Azshara et ses Bien nés s'abandonnèrent tout de même complètement au plaisir des sorts. Cenarius et de nombreux érudits Elfes prévinrent que des catastrophes résulteraient nécessairement de cette manipulation infantile d'une magie volatile. Mais Azshara et ses serviteurs continuèrent, entêtés, à développer leurs pouvoirs naissants.

Alors que leurs pouvoirs grandissaient, Azshara et les Bien nés commencèrent visiblement à changer. La classe supérieure, distante et hautaine, devint de plus en plus cruelle et brutale envers ses frères de race. Un voile sombre noircissait désormais la beauté naguère légendaire d'Azshara. Elle s'isola de ses sujets fidèles et refusa tout contact avec qui que ce soit d'autre que ses prêtres Bien nés, en qui elle avait toute confiance.

Un jeune érudit indépendant du nom de Furion Stormrage, qui avait passé le plus clair de sa vie à étudier les effets du Puits, commença à suspecter qu'un pouvoir terrible corrompait les Bien nés et sa Reine tant aimée. Il était incapable de deviner l'horreur à venir mais il savait que la vie des Elfes de la nuit allait changer à jamais...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1702 aiment, 639 pas.
Note moyenne : (2561 évaluations | 199 critiques)
7,0 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3812 joliens y jouent, 11970 y ont joué.