Histoire de Lordaeron

Le royaume de Lordaeron fut fondé il y a près de 2500 ans lors de l’éclatement de la nation de Strom. Les humains qui partirent vers le nord-ouest atteignirent les clairière de Tirisfal, et installèrent leur capitale au nord du grand lac. Au fil des siècles, Lordaeron se développa jusqu’à comprendre toutes les terres situées entre Tirisfal et les frontières de Quel’thalas, devenant de fait le plus vaste et le plus peuplé des sept royaumes, n’étant dépassé en éclat que par Stormwind à l’autre bout du continent.


La chute de Stormwind à la fin de la Première Guerre propulsa Lordaeron au premier plan. Lord Anduin Lothar et ses exilés furent accueilli par le roi Terenas et installés dans les collines d’Hillsbrad. Lorsque Lothar décrivit les ravages provoqués par la Horde, les dix royaumes humains, nains et elfes décidèrent de s’unir pour repousser les forces orcs qui se lançaient déjà à la conquête du nord. Les forces de Lordaeron eurent le rôle le plus important tout au long du conflit, notamment dans la contre-attaque qui fit s’effondrer un front orc déjà affaibli par la lutte entre Doomhammer et Gul’dan. Lorsque la Porte des Ténèbres tomba à la fin de la Seconde Guerre, leur uniforme blanc et le L stylisé devinrent le symbole de la défaite de la Horde. Le royaume en retira un prestige immense, qui perdura même après que certains royaumes aient quitté l’Alliance. Lordaeron finança une partie de la reconstruction des royaumes amis et l’essentiel des camps d’internement. L’après-guerre ne fut pas exactement l’apogée de la nation, en raison des dégats infligés par les orcs, mais ce fut assurément l’époque de sa plus grande influence. Tant sur d’un point de vue économique que sur le plan politique et militaire, Lordaeron était incontestablement le cœur de l’Alliance.
Tout cela fit que lorsque le RoI Liche apparut à Northrend, c’est Lordaeron qu’il choisit de frapper. Avec l’aide du Culte des Damnés, les morts-vivants lancèrent une peste magique qui infecta la région qui allait devenir les Plaguelands. Alors que les soldats commençaient à réaliser l’ampleur de l’épidémie, la maladie avait déjà tué des centaines de villageois qui vinrent grossir les rangs des morts-vivants. Le Fléau se répandit ensuite sur les terres du nord, semant la mort et la maladie sur son passage.


Mais Lordaeron n’était pas une nation de pleutres. Les défenseurs de l’Alliance et de la Main d’Argent se lancèrent à la poursuite du Fléau, débandèrent le Culte et détruisirent les morts-vivants lors de la bataille d’Hearthglen. Après la bataille, le prince Arthas décida impitoyablement de massacrer la population de Stratholme, contaminée par la peste, et dissout la Main d’Argent lorsque les paladins d’Uther Lightbringer refusèrent d’obéir. Après le carnage, Arthas rassembla les armées du royaume et partit pour Northrend. Au prix d’énormes pertes, il parvint à prendre le fort de Drak’tharon et à éliminer le commandant du Fléau, Mal’ganis. Le retour du prince à Lordaeron fut triomphal : l’Alliance avait subi de lourdes pertes tant en civils qu’en militaires, mais à présent, grâce à son prince, elle pourrait détruire les derniers morts-vivants qui sévissaient encore…
Sitôt dans la salle du trône, Arthas assassina son père et prit la fuite.Le coup fut dévastateur. Quelques jours plus tard, une nouvelle vague de peste se répandit jusqu’à la capitale et de nouveaux morts-vivants apparurent dans Tirisfal. Il est impossible comment Lordaeron aurait réagi si son roi avait vécu. Comme cela se produisit à Stormwind, la combativité du royaume s’effondra lorsque son roi aimé connut une fin odieuse. La trahison d’Arthas et son meurtre, combinés à la disgrâce d’Uther, avaient décapité Lordaeron. Les soldats se dispersèrent en petits groupes, incapables d’opposer une véritable résistance, surtout après la mort d’Uther et de nombreux paladins sous les coups d’Arthas, à présent champion du Fléau.
Sans doute quelques officiers énergiques purent-ils rallier des hommes, reprendre un peu de terrain ou évacuer une poignée de civils vers le sud, mais ces braves furent massacrés avec des renforts venus d’autres royaumes et les dernières villes encore debout lorsque la Légion Ardente déferla sur Azeroth. Le royaume de Lordaeron sombra à jamais.

L’histoire ne s’arrête cependant pas là. Une expédition multinationale, principalement formée de lordaerans et commandée par Jaina Proudmoore, avait mit les voiles vers l’ouest avant la mort de Terenas, en un exode plus impressionnant encore que celui qui avait conduit lord Lothar sur les côtes d’Hillsbrad. Ces hommes et ces femmes se battirent vaillamment aux cotés des orcs et des elfes de la nuit lors de la bataille du Mont Hyjal, puis ils fondèrent la cité-état de Theramore, qui est aujourd’hui la seconde ville humaine par l’importance et le poids diplomatique.
A l’est, dans les anciennes terres du royaume, tout n’était pas terminé non plus. La Légion Ardente était plus soucieuse d’accumuler ses troupes pour partir à Kalimdor que de traquer des survivants impuissants, aussi, lorsque les démons et nombre de morts-vivants partirent vers l’ouest, les lordaerans assez discrets ou chanceux pour avoir survécu à l’invasion relevèrent la tête et tentèrent de reconquérir leurs anciennes terres. Face aux seigneurs de l’effroi qui continuaient à contrôler le Fléau, deux mouvements de résistance émergèrent : les soldats du grand maréchal Garithos - longtemps soutenus par les elfes de sang - dans Tirisfal et Silverpine, et la Croisade Ecarlate dans les Plaguelands. De plus, un affaiblissement du Roi Liche lui fit perdre le contrôle de quantité de morts-vivants. Ceux qui avaient conservé leur esprit, en majorité des victimes de la peste, s’insurgèrent à leur tour sous la direction de Sylvanas. L’ancienne ranger et ses Réprouvés détruisirent les seigneurs de l’effroi et reprirent la capitale grâce à l’aide de Garithos, qu’ils trahirent et abattirent dès la fin de la bataille. Les soldats du grand maréchal rejoignirent les Croisés à l’est ou Dalaran au sud.
La Croisade Ecarlate regroupa dès lors tous les survivants du nord de Lordaeron, ceux qui ne la rejoignirent pas furent rapidement exterminés par les forces d’Arthas et de Rivendare. Elle est devenue dans les faits la principale force d’opposition au Fléau, bien que sa vision des principes de la Lumière aurait horrifié feu les paladins d’Uther Lightbringer.


À ces trois groupes héritiers de Lordaeron, Réprouvés, Croisade Ecarlate et Theramore, il faut ajouter les fuyards qui ont pu gagner les royaumes du sud avant le déchaînement de la Légion. Par une étrange ironie de l’Histoire, la plupart ont trouvé refuge à Stormwind, accomplissant en sens inverse le trajet parcouru quinze ans plus tôt par lord Lothar et les survivants de la Première Guerre.
Jadis première puissance des terres de l’est, Lordaeron est à présent l’enjeu du conflit que se livrent le Fléau, les Réprouvés, et les Alliés de Stormwind.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1699 aiment, 637 pas.
Note moyenne : (2555 évaluations | 199 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3800 joliens y jouent, 11957 y ont joué.