Les Orcs, Disciples du Chaos

Par un matin lugubre, le prince Llane se précipita chez son père avec le sablier. Pendant la nuit, celui-ci s'était presque entièrement vidé. Le roi Wrynn prit le sablier et fut traversé d'un frisson glacial. Lorsque les derniers grains de sable tombèrent au fond, on entendit un grand fracas aux portes du donjon de Stormwind. Soudain, des créatures hideuses envahirent les terres du château. Des difformités abominables, reflets cruels de l'Humanité, s'abattirent sur les gardes du roi et les réduisirent en miettes. Le roi Wrynn envoya Llane et la reine Varia à l'abbaye de Northshire, accompagnés d'une escorte de chevaliers, et leur promit de les appeler lorsque les monstres seraient détruits. Ce jour n'est pas encore venu...

A l'âge de vingt ans, Llane fut proclamé roi d'Azeroth. Sa mission était claire : débarrasser le royaume de ces créatures. Les rares personnes qui avaient survécu à la bataille les appelaient Orcs. Quand on leur posait des questions, elles n'en disaient guère plus et préféraient mourir plutôt que de fournir des informations. Les Orcs étaient des êtres cruels, sadiques et ignobles, qui ne faisaient aucune distinction entre un fantassin et un enfant, un guerrier et une femme. Ils tuaient tous ceux qu'ils rencontraient sans la moindre hésitation. Les seuls Humains qu'ils épargnaient furent ceux qu'ils emmenaient dans les marécages à l'Est, où se trouvaient leurs campements. Personne ne savait ce qu'ils en faisent, mais on craignait le pire, car nul n'en était jamais revenu.

Près de dix années de combats dans les terres frontalières avaient laissé les habitants d'Azeroth sur leurs gardes. Mais les Orcs avaient sous-estimés les forces Humaines : Stormwind s'avéra rapidement être une redoutable forteresse tenant en échec les forces des armées de la Horde. Le roi Llane s'était rendu compte que les Orcs, malgré leur force et leur méchanceté incroyables, étaient mal préparés au combat et complètement désorganisés. Cela lui avait permis de les tenir aux abois et il espérait pourvoir exploiter cette faiblesse dans le futur.

Pendant la dixième année du règne du roi Llane, la Gardienne Aegwyn lui rendit visite. Elle était venue l'avertir et espérait l'aider à combattre le fléau qui s'était abattu sur son royaume. Son union avec l'illusionniste de la cour avait été destinée à créer un enfant auquel elle aurait pu transmettre ses connaissances et ses pouvoirs avant de quitter ces lieux. Elle n'avait pas pensé que d'autres forces de ce monde, et de l'au-delà, auraient essayé de dominer l'enfant. Il était maintenant sous l'emprise de forces mystiques.

Elle était allé le voir quinze jours auparavant et avait découvert que les pouvoirs qui circulaient dans ses veines l'avaient rendu fou. Comprenant le danger qu'il représentait, elle avait été forcée de tenter de le détruire. Il l'avait presque tuée. La bataille avait épuisé les deux combattants mais Medivh était assez puissant pour la chasser de sa vue et lui ordonner de ne jamais revenir. Ses pouvoirs étaient devenus si grands qu'elle-même ne pouvait briser ce sort et il lui était donc désormais impossible de le détruire.

De l'autre côté du Portail Sombre, sur Draenor, Gul'dan fut mécontent du résultat de sa première invasion. Il décida alors de nommer Blackhand comme Seigneur de la guerre, ce jeune chef du clan Blackrock était respectés de la plupart des Orcs de la Horde. L'ambitieux Blackhand devint un chef tyrannique et terrible, mais que ses guerriers admiraient. Il rallia tous les chefs de clans sous son commandement.

Medivh manda alors à Gul'dan de lancer l'assaut sur Azeroth, afin de détruire le royaume et d'en faire souverain de son peuple. En échange, il lui promit de lui révéler la position du Tombeau de Sargeras, le Seigneur des démons, le maître de son propre maître Kil'jaeden, qui ne se trouvait nulle part ailleurs que dans les mers d'Azeroth. Ce Tombeau renfermait un pouvoir absolu, un pouvoir qui ferait de celui qui le contrôlerait un dieu vivant.

C'est ainsi que la Horde des Orcs partit en guerre contre le royaume d'Azeroth...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1699 aiment, 637 pas.
Note moyenne : (2555 évaluations | 199 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3800 joliens y jouent, 11957 y ont joué.