Bossland (et ses bots) jettent l'éponge face à Blizzard

Après six ans de procédures face à Blizzard tant en Allemagne qu'en Californie, le studio Bossland renonce à commercialiser la plupart de ses bots (illicites donc) conçus pour jouer à la place des joueurs dans World of Warcraft ou HearthStone.

Bossland (et ses bots) jettent l'éponge face à Blizzard

L'histoire dure depuis plus de six ans : dans sa lutte contre les créateurs et exploitants de bots sévissant notamment dans World of Warcraft, Blizzard avait engagé des poursuites contre le studio allemand Bossland, successivement devant les juridictions allemande puis américaine. Si le vendeur de bots avait d'abord obtenu gain de cause en première instance en Allemagne, on se souvient que Bossland était condamné devant la cour suprême allemande, puis en 2015 par contumace devant les juridictions californiennes (à plus de 8,5 millions de dollars de dommages et intérêts).
En outre, manifestement, les bots du studio allemand sont maintenant de plus en plus aisément identifiés par Blizzard, donnant lieu régulièrement à des vagues de bannissements chez les joueurs qui les utilisent (comme encore récemment en octobre dernier, faisant dire à Bossland que la victoire de Blizzard se fait « au prix d'une violation de la vie privée des joueurs », puisque le développeur contrôlerait les applications fonctionnant parallèlement à son MMORPG -- chacun jugera).

Quoi qu'il en soit, que ce soit sur un plan judiciaire ou pratique, la lutte de Blizzard semble porter ses fruits puisque Bossland annonce jeter l'éponge. Plusieurs de ses bots (conçus pour fonctionner sur World of Warcraft et HearthStone, mais aussi sur Star Wars The Old Republic et Pokemon Go) ne sont plus proposés à la vente et leur fonctionnement cessera le 31 décembre prochain (ils fonctionnaient sur abonnement). Le bot du studio conçu pour Final Fantasy XIV est manifestement en sursit également (une décision définitive sera prise dans les semaines à venir), alors que ne subsiste à la vente pour l'instant que les bots destinés à Diablo III (pourtant déjà la cible des actions de Blizzard en Allemagne et aux États-Unis) et Path of Exile, dont l'avenir est néanmoins incertain.
On ignore si le studio nourrit d'autres projets pour l'avenir, mais manifestement son commerce de bots semble bien moins florissant aujourd'hui qu'il ne l'était il y a quelques années.

Réactions (40)


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1699 aiment, 637 pas.
Note moyenne : (2555 évaluations | 199 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1684 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3798 joliens y jouent, 11954 y ont joué.