Invasions démoniaques de Legion : « l'événement le plus massif de World of Warcraft à ce jour »

En attendant Legion, les Invasions démoniaques s'annoncent dans World of Warcraft et selon Blizzard, c'est l'événement le plus massif de l'histoire du MMORPG, marqué par des déferlantes de centaines de démons à repousser en zones ouvertes.

Invasions démoniaques de Legion : « l'événement le plus massif de World of Warcraft à ce jour »

Chaque nouvelle extension de World of Warcraft fait progresser la trame narrative de la licence Warcraft et en liminaire de chaque extension, Blizzard déploie un pré-patch permettant de poser les bases du récit de l'extension.
En préambule de Legion, les joueurs du MMORPG seront confrontés à une série d'Invasions démoniaques, coordonnées par Gul'dan -- on l'évoquait. La légion ardente déferle sur Azeroth, mène une offensive globale dans plusieurs des régions du jeu et les joueurs devront se mobiliser pour les défendre, successivement en affrontant d'abord une première vague de démons mineurs, normaux et élites ; puis leurs commandants (un mini-boss élite et deux lieutenants) ; pour ensuite tenter de contenir les bases que les troupes démoniaques implantent partout dans l'univers de jeu (des avants postes, des portails démoniaques) ; et enfin en affrontant un seigneur démon (un grand démon de la légion aux allures de boss).

Des invasions d'envergure

Si Blizzard a l'habitude d'organiser des animations en liminaire de ses extensions, celles de Legion se veulent inédites par leur ampleur et le défi technique qu'elles représentent. C'est ce qu'explique Jeremy Feasel, game designer chez Blizzard, en charge de ces invasions démoniaques, à PCgamesN.

« Nous avons commencé à étudier les mécanismes de la Légion Ardente sous l'angle d'une armée de jeu de stratégie en temps réel, pour déterminer comment elle agirait pour procéder à l'invasion d'Azeroth. Les démons de la Légion vont déployer des casernes mobiles, apporter des portails, ils vont ériger des structures défensives dotées d'une grosse force de frappe, ils ont aussi de gigantesques vaisseaux. Tout ceci est déployé dans la zone qu'ils entendent envahir et ils génèrent un écosystème global autour d'eux [les structures et avant-postes démoniaques « gangrènent » progressivement les zones où ils sont installés]. Ils ont des cristaux que vous devrez détruire pour endommager leurs bâtiments, et comme dans un RTS, ils ont l'équivalent d'une infanterie et de chevaliers, d'archers et de mages, avec tous un gameplay et des stratégies spécifiques. »
Q2NRB7IZC7MB1468341894916.jpg

Les précédentes extensions déployaient déjà des assauts ennemis contre les joueurs. Mais selon Jeremy Feasel, celle de Legion profite de nouvelles technologies (adaptées des fiefs de Warlords of Draenor, qui permettent de larguer des bâtiments dans l'univers de jeu) permettant de repousser les limites techniques de telles invasions.

« Nous avons de nouvelles technologies qui nous permettent maintenant d'envisager une vraie dimension multijoueur qui réunit concrètement l'ensemble des joueurs dans le monde ouvert [et non pas des quêtes de groupe confinées dans des zones instanciées]. Ça nous permet de réunir tout le monde dans la zone de sorte que tout le monde puisse contribuer pour tenter de repousser la Légion.
Nous avons fait évoluer les skybox [ce procédé permettant de donner l'illusion de zones plus grandes], nous avons largué des bâtiments de la Légion partout à travers l'univers et ça s'est révélé plutôt intéressant. (...) Nous voulions réellement faire quelque chose de plus grand, de plus effrayant et de plus fou. »

Dans cette optique, l'invasion démoniaque doit être progressive et prendre de plus en plus d'ampleur, jusqu'au lancement de l'extension. D'après Jeremy Feasel, durant la première semaine, les joueurs « pourraient un peu rester sur leur faim » dans la mesure où les joueurs ne constateront l'invasion que dans quelques zones, toutes les quatre heures. « Mais ça va vite augmenter, à raison de +300% chaque semaine pendant deux semaines, jusqu'à ce que l'univers entier soit attaqué, tout le temps et que les démons ouvrent vraiment les vannes ». Jusqu'à évoquer des déferlantes de plusieurs centaines de démons sur l'univers de jeu.

La corruption insidieuse du démon

Au-delà des assauts militaires et stratégiques de la Légion, on sait que le principal pouvoir des démons consiste à corrompre leurs proies très progressivement, à les séduire insidieusement pour les rallier à leur cause -- c'est notamment l'un des thèmes abordés par le premier livre audio de Blizzard, la Tombe de Sargeras. On retrouve cette même approche dans l'Invasion démoniaque de Legion.

6UFBJ0W1WCID1468341895029.jpg

Parallèlement à l'invasion, des dreadlords s'infiltreront donc dans les capitales, à Hurlevent et Orgrimmar, pour distiller leur sombre message aux joueurs qui pourront se laisser séduire par la voix du démon (sur le modèle de la peste zombie qui avait infectée Azeroth lors du lancement de l'extension Warth of the Lich King). Au sein d'une même capitale et d'une même faction, les joueurs pourraient se retourner les uns contre les autres, les uns défendant Azeroth quand les autres auront rejoints les rangs de la Légion. Selon Jonathan LeCraft et Jeremy Feasel dans les colonnes de PCGamer, certains joueurs se laisseront changer en dreadlords et pour jouer les world bosses au milieu des capitales de l'univers de jeu, pendant que Varian et Sylvanas se mobiliseront contre Gul'dan.

On le comprend, Blizzard fait montre d'une certaine ambition avec ces Invasions démoniaques et y voit un premier test de « scénarios techniques » pourraient être réitérés plus régulièrement, pour peu que les joueurs y adhèrent. L'Invasion démoniaque doit débuter cette semaine sur les serveurs live du MMORPG (après s'être dévoilées sur les serveurs de tests) et on sera sans doute curieux d'en juger l'efficacité concrète, sur pièce, auprès des abonnés du MMO.
Mais d'ici là, on retient néanmoins qu'après l'extension Warlords of Draenor, à laquelle on a beaucoup reproché d'avoir séparé les joueurs pour les faire jouer dans leur coin, Blizzard semble ici plutôt s'attacher à faire en sorte que les joueurs interagissent ensemble (de concert ou les uns contre les autres), et dans des zones ouvertes (en lieu et place d'instances). De quoi renouer avec certains grands principes du MMO ?

Réactions (262)


Que pensez-vous de World of Warcraft Legion ?

22 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (31 évaluations | 0 critique)
6,8 / 10 - Bien

11 joliens y jouent, 13 y ont joué.