Le quotidien du joueur de World of Warcraft - Le raid héroïque

A travers une interview de Shuya et de Lyneth, deux membres de la guilde Strategy évoluant sur le serveur Hyjal-EU, nous allons avoir un aperçu du quotidien d'adeptes du raid héroïque sur World of Warcraft.

Le quotidien du joueur de World of Warcraft - Le raid héroïque

Depuis de longues années, World of Warcraft reste une référence du MMORPG, avec son énorme contenu PvE et en particulier ses raids. Mon intention avec cette interview est de mettre en avant la guilde Strategy du serveur Hyjal et à travers elle, le quotidien d'un joueur de World of Warcraft se consacrant aux raids héroïques, un des plus défis les plus importants pour un joueur en PvE dans l'univers du MMORPG. 

Comme on peut le voir sur le site de la guilde Strategy et son WoWProgress, il y a une certaine fierté à avoir achevé dans les temps le contenu du Trône de Tonnerre. Pas de prétention, d'autres guildes y sont parvenues bien plus rapidement mais une satisfaction et la volonté de progresser pour la suite, avec en ligne de mire la mise à jour 5.4 pour le 11 septembre prochain. Nous allons passer aux questions.

JoL : Pouvez-vous présenter votre guilde et son histoire ?

Shuya : Donc bonjour, je m'appelle Shuyâ. Je suis le GM et l'un des créateurs de la guilde Strategy sur Eu-Hyjal. Cette guilde a été créée au mois de mars 2013, dans une optique de R25. Après quelques mois et des soucis d'effectif récurrents, une partie des joueurs de la guilde dont 3 anciens officiers décide de partir en R10 pour pouvoir avoir réellement la progression envisagée à l'origine et arrêter de ne faire que gérer ces problèmes. Le changement a pris un peu de temps à se mettre en place mais après un mois et demi de progression et 10 boss tombés en 8 timers , nous voici avec le palier de raid actuel vidé.

Lyneth : Pas grand chose de plus de dire, j'ai fait partie des premiers recrutés à l'époque (cherchant à refaire du PvE sérieux) où les soirs de raid pouvait être annulés plusieurs semaines d'affilé, ce qui n'est jamais bon pour avancer. J'aurais aimé rester en 25, mais le cauchemar logistique du recrutement et de la gestion de l'effectif est multiplié par trois, difficilement réalisable à ce niveau de jeu quand on n'est pas la guilde la plus avancée du serveur.

JoL : Pourquoi cet objectif du raid héroïque et qu'avez-vous mis en place pour le réussir ?

Lyneth : La question est dans le mauvais sens, une guilde comme celle-la se construit autour d'un objectif à mon avis. Il s'agit que très rarement d'un groupe de joueurs qui se disent subitement "tiens, on va faire du pve heroic". On est exigeant sur le niveau de jeu, qu'on attend élevé et constant et on hésite pas à faire remarquer les problèmes (comme toute guilde voulant avancer, j'imagine). Nos membres sont pour la plupart là pour ça d'ailleurs, fatigués des raids laissant des gens être mauvais pour ne pas froisser leur ego. Tout le monde peut être "bon", il suffit de s'en donner les moyens.

Après, pourquoi choisir la difficulté la plus élevée dans n'importe quel jeu ? Il y a des gens qui le font pour le prestige, d'autres pour l'équipement, d'autres pour la compétition, d'autres encore pour le challenge. Moi, c'est juste que c'est ce qui m'éclate.

Shuya : Pour ce qui est du fonctionnement, nous avons fait des choses simples. Tout d'abord, étant donné que l'effectif de raideurs tourne entre 12 et 13 joueurs, nous fonctionnons quasiment en démocratie, le faible nombre de joueurs nous permettant en effet de toujours trouver des consensus. Certaines taches sont déléguées tel que des boss spécifiques à préparer ou du rangement en Banque de Guilde par exemple. Le but est que tout le monde ait le minimum de choses à faire, mais que tout continue a marcher du mieux possible.

JoL : A quoi ressemble la vie de tous les jours sur WoW pour vous ?

Shuya : A tout sauf à un programme surchargé comme certains le pensent. Je pense qu'il ne faut pas voir le jeu et ses obligations sur un jour mais sur une semaine wowesque. En effet la vie d'un joueur de PvE HL, ou sa passion je dirais plus, oblige les participants à effectuer certaines actions pouvant prendre quelques heures pour être le plus optimisé possible et ainsi maximiser les chances de progresser. Ainsi un peu de farm (Breloques, Vaillances) ainsi que certaines choses hors du jeu, tel que se renseigner sur les encounters à venir ou analyser les changements à effectuer sur sa classe pour être toujours plus performant.

Lyneth : Une soirée classique. les gens se connectent doucement entre 20h et 20h45, a 20h45 on est sur teamspeak et dans l'instance, et on pull ce qu'on a devant les yeux. Tout dépends de ce que c'est, ensuite ! Il y a un monde entre une progression sur un nouveau boss, et une période de farm tranquille. Chaque soir est différent.

JoL : Quelle a été la plus grosse difficulté et la plus grande fierté sur la période du Trône du Tonnerre (mises à jour 2 & 3) ?

Lein Shen

Lyneth : Lei Shen Heroic, sans conteste. 111 wipes pour le tomber, ce n'est pas forcément monstrueux, mais c'est un boss millimétré où la strat ressemble souvent plus à une chorégraphie qu'autre chose. Une erreur individuelle est la plupart du temps équivalente à un wipe. Ça fait donc plaisir de l'avoir tombé dans les temps, surtout quand on n'y croyait pas deux jours plus tôt !

Shuya : Rien à rajouter, surtout en prenant en compte les soucis de roster et le fait de le tomber avec des joueurs en test, tout simplement magnifique.

JoL : Quel vision de la prochaine mise à jour 5.4? Quels seront vos objectifs ?

Shuya : Le prochain palier étant le palier final de l'extension, je m'attends déjà à quelque chose de grand au niveau du raid en lui-même. L'objectif est toujours le même, clean dans les temps. Même si l'on tombe Garrosh la veille de la mise a jour suivante, ça me va vu que c'est la raison d'être de la guilde. Après bien sûr, si nous avons la possibilité de faire des résultats sympathiques, ça serait un plus.

Lyneth : Sauf perte inattendue d'un de nos membres, ce qui peut arriver, on a un roster présent, fiable et efficace Ça devrait donc bien se passer. L'objectif est toujours le même : vider avant l'arrivée du raid suivant, en faisant notre possible pour être plus rapide que les autres guildes. Le recrutement est toujours ouvert, en priorité un Moonkin en ce moment, mais toujours à l'affût de joueurs exceptionnels. Venez rejoindre la branche Europe d'Elitist Jerks ! (ah, on me signale que je rêve)

Lyneth

JoL : La question qui tue pour finir, pourquoi jouer à WoW ?

Shuya : Pour le coté compétitif de la chose, même en PvE, la compétition entre joueurs est acharnée tout en restant amicale la plupart du temps. Ainsi que le fait de progresser ensemble et de toujours réussir a surmonter des obstacles qui nous semblent à priori impossibles. Et puis tout simplement car WoW n'a actuellement aucun concurrent sérieux sur le marché.

Lyneth : A l'heure actuelle, WoW est le seul jeu du marché (parmi les nombreux que j'ai testé au niveau max) à proposer ce gameplay fluide, non pas d'un point de vue performance ou images par secondes, mais vraiment des mécanismes de jeu. La façon dont les sorts, les déplacements, la durée des cooldowns et l'interface entièrement personnalisable s'imbriquent dans les combats de plus en plus complexes où la responsabilité individuelle et la difficulté sont très élevées est unique et juste excellente. Rajouter à ça tout ce dont a parlé Shuya, et on sait pourquoi on en demande encore.

Merci d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Si vous aussi vous souhaitez partager vos expériences sur World of Warcraft, n'hésitez pas à me contacter.

Réactions (61)


  • En chargement...

Que pensez-vous de World of Warcraft ?

1699 aiment, 636 pas.
Note moyenne : (2554 évaluations | 199 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de World of Warcraft
(1683 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

3798 joliens y jouent, 11954 y ont joué.