NetEase organise un « lâcher de pandas » dans les mégalopoles chinoises

Mists of Pandaria est tout juste disponible et les cabinets d'analystes s'interrogent déjà sur ses performances commerciales. Mais on attend surtout les chiffres du lancement chinois, organisé en grande pompe par le studio NetEase.

Le 25 septembre dernier Blizzard lançait Mists of Pandaria, la quatrième extension de World of Warcraft, presque partout dans le monde simultanément. Et on sait que Blizzard est (quasi-systématiquement) le champion des records de ventes avec ses produits. À défaut pour l'instant d'annonces de Blizzard (pourtant habituellement prompt à communiquer ses chiffres), les cabinets d'analystes s'interrogent sur les performances commerciales de l'extension... et arrivent à des conclusions contrastées.
En vrac, pour les uns (comme la banque d'investissements Lazard Capital Markets), les ventes de Mists of Pandaria seraient décevantes, n'atteignant « que 600 000 à 700 000 boîtes de jeu vendues » la semaine dernière (même en y ajoutant les ventes digitales, le chiffre ferait pâle figure face aux 3,3 millions de copies de Cataclysm écoulées en 24h, fin 2010). A contrario, pour les autres (notamment le cabinet Carrett & Co.), la quatrième extension de WoW devrait faire remonter les statistiques du MMORPG (passant de 9,1 à 9,8 millions d'abonnés en un trimestre et s'écouler à 4,5 millions d'exemplaires en trois mois en considérant les ventes digitales et surtout le million d'exemplaires prévendus dans le cadre du Pass Annuel - un an d'abonnement à WOW et une copie de Diablo III était offerte).

NetEase organise un « lâcher de pandas » dans les mégalopoles chinoises

Mais au-delà des conjectures des uns ou des autres, Blizzard attend sous doute le lancement chinois de Mists of Pandaria, le 4 octobre prochain, pour annoncer ses chiffres de ventes officiels. Et manifestement, dans l'ex-Empire du Milieu, NetEase (l'exploitant local de WOW) voit les choses en grand. Le studio chinois vient en effet de « lâcher » une cohorte de mannequins déguisées en panda dans les rues et métros de grandes cités chinoises.
On sait qu'en Chine (mais aussi en Corée), les ambassadeurs (et ambassadrices) des principaux exploitants de jeux en ligne, qu'elles soient célèbres ou anonymes, jouent un grand rôle dans les campagnes de promotion des studios. De toute évidence, ici, la campagne de promotion de Mists of Pandaria en Chine continentale est significative des attentes commerciales du groupe.

MoP6.png
MoP3.png
MoP7.png
MoP9.png

Réactions (79)


Que pensez-vous de Mists of Pandaria ?

82 aiment, 53 pas.
Note moyenne : (142 évaluations | 9 critiques)
5,6 / 10 - Assez bien

2 joliens y jouent, 6 y ont joué.